jeudi 22 mars 2018

Chefs d’oeuvre du 7ème art - La femme d’à coté



Ils se sont connus il y a longtemps. Se sont aimés, passionnément. Se sont finalement quittés. Mariés chacun dans leur coin. 

Ils… Bernard et Mathilde.

Quand un couple sen vient habiter dans la maison den face de la maison de lautre couple. Entre voisins on sinvite. Bernard retrouve Mathilde et Mathilde Bernard. Et tel un brasier ardent la passion renait. Folle. Enchainante. Fiévreuse. A en perdre la raison.
Depuis la fenêtre il lobserve, depuis la sienne elle lespionne. Rendez-vous secrets dans une chambre dhôtel, surtout faire attention, nous sommes dans la banlieue bourgeoise de Grenoble et tout se sait, tout peut se savoir.

A leurs cotés leurs conjoints assistent, pas dupes, aimants, profondément aimants, à la renaissance de la passion destructrice. Ils restent là, impuissants, et assistent au naufrage, au double naufrage, celui de lêtre aimé et celui de leur couple. 

Propriétaire d un tennis huppé, Madame Jouve, cinquième personnage du drame qui se noue, observe et comprend. Autrefois elle eut elle aussi une passion amoureuse dévastatrice et sauta par la fenêtre ouverte. Depuis, elle marche avec une béquille. Handicapée de l amour, elle aussi.

Entre eux des scènes, elle sévanouit dans un parking de supermarché, les sentiments trop forts la font littéralement sévanouir. La manière dont Gérard Depardieu prononce ce prénom, Mathilde, rien que cela elle frissonne, elle lui demande, appelle-moi ainsi comme cela, et quand il le fait elle perd la tête.

Cette passion ravageuse sen va aller, les premières minutes de ce film construit en flashback nous lindiquent, jusqu’au meurtre des amants, jusqu’à leur mort, un double suicide, cet amour à mort y conduit, la passion emporte tout sur son passage, couples, convenances, raison, équilibre, tout implose ou explose, la vie devient proprement invivable pour ces deux amants maudits.

Romantisme effréné que celui de cet avant dernier film du regretté François Truffaut, révélation de Fanny Ardant dans son premier premier grand rôle ou elle est sublime, Fanny qui fut la dernière compagne du cinéaste et linterprète de ses deux derniers chefs dœuvre. Elle incarne la figure de la femme passionnée, elle, La femme dà coté, aux cotés dun Depardieu qui sortait du Dernier métro et retrouve pour la 2e et dernière fois ce metteur en scène ayant réussi comme personne à nous faire partager la part féminine de notre plus grand interprète français.

Ce couple Ardant-Depardieu, Fanny-Gérard, Mathilde-Bernard, couple mythique, film mythique, drame tragique, un des plus grands films jamais réalisés sur la passion amoureuse. La déraisonnable et fascinante passion amoureuse. Celle que vécut tant de fois cet homme qui aimait TANT les femmes  …


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire