vendredi 3 novembre 2017

Coluche serait censuré partout !


Coluche aujourd’hui ¿ Mais ça ferait plus de dix ans qu’il serait censuré partout, attaqué en justice dix fois par mois, houspillé par des tas d’associations de victimes, Sommé par des scribouillards des médias (salariés de milliardaires marchands d’armes : la mère Angot, Elizabeth Levy, ce pauvre Yann Moix …) de se justifier sur tel mot, genre crouille, nègre, pédale etc. …

On est arrivés dans une dictature absolue de bien pensance ou employer un mot et faire une blague graveleuse (au pays de Rabelais) est considéré comme plus grave qu’attenter sexuellement à un enfant -  si j’en crois la justice, bien plus prompte à accuser Soral qu a mettre ses brebis galeuses sous les barreaux. Donc Coluche et son rentre dedans (du politiquement correct surtout) : impossible ! Regardez Dieudonné ce qui lui arrive, des politiciens du style Valls (mais Valls c’est quoi ?) qui lui fait la leçon et veut le censurer ! Pour… ? Anti quoi ?

J’ai fini par les voir ces fameux sketches, tout le monde y prend pour son grade, en général c’est tordant et hyper provoc et franchement ça ne tue personne que de se fendre la poire. De mauvais gout ? Ben t’es qui pour me dire ce qu’est le bon gout, la ligne à pas dépasser, qui sinon un curé ? Occupe-toi de tes oignons et laisse les artistes faire leur boulot, le public est libre d’y aller ou pas, d’aimer ou pas, de trouver ca drôle ou vulgaire.

Ce qui se passe, là, cette mode du BalanceTonPorc que les médias donneurs de leçons agitent, ce n’est pas de la pure vulgarité peut être ? Lisez le très beau billet de Nicolas Bedos sur son BLOG, tient il est ici :

Voilà ca remet les choses à leur place !

Alors Coluche, l’immense et regretté Coluche, Michel Collucci faut pas être grand clerc pour être certain que de nos jours il serait interdit d’antenne partout : LUI UN GENIE !

Par des crétins et des gens sans talent et qui vivent avec nos sous et en vivent très bien !

Les censeurs sont des juges et les juges sont des lâches, ils ne produisent ni n’inventent rien sinon des normes et des règles, ils nous abaissent et nous limitent en nous faisant en plus la morale, la leur bien sûr, celle qu’ils ne s’appliquent point. Laquets de BHL, serviles des puissants, esclaves consentants des oligarques : vous ne laisserez rien derrière vous, absolument rien.


Et les riens que votre Jupiparterre (votre héros …) évoquait si aimablement eh bien c’est VOUS.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire