vendredi 27 octobre 2017

Obélix et les gaulois


Une des armes favorites de nos bien aimés marionnettistes mondialistes, c’est celle du plus grand diviseur commun. Quoi de plus drôle que de créer les conditions d’un combat ou le bas peuple, s’entend pas nous tout en haut, va se perdre à lutter en son sein en deux parties opposées. Donc hommes contre femmes, gaulois contre les autres, juifs contre islamistes ou musulmans, tous contre les cathos, laïcité contre Jésus, gays contre bigots, migrants contre de souche, noirs contre juifs, brides contre jaune pâle etc…

Ça marche à tous les coups !

On crée l’antiracisme pour le faire monter, l’antisémitisme exacerbé pour en créer, l’hystérie féministe pour faire exploser le machisme, la LGBT canal hystériques pour faire monter l’homophobie etc.

Du sociétal et du combat de boue avec des gadgets genre tchadors, burqas, croix, Et tutti quanti ...

Chacun est sommé de dire c’est qui mon porc, mon gentil juif, mon sale bicot et tout le monde s’excite, c’est celui ou celle qui couine le plus fort qui a gagné son quart d’heure Wharhol, et pendant ce temps-là l’Elite se marre et manipule via finance, armes climatiques et tout son arsenal le système à son avantage.

La maison brule et nous regardons ailleurs. Les gaulois se chamaillent entre eux sur des sujets parfaitement inutiles ou secondaires et tout un chacun se crée un petit tribunal imaginaire et fait défiler les à décapiter. Toi ligne jaune, toi je te bloque, toi je te nique, je pense que – jusqu’à épuisement.

A part ça record de dépressions, de tranquillisants et de somnifères, de suicides chez les ados, tout va bien en ce beau Royaume de France.

Chacun de gloser et de tempêter sur les dernières déclarations de ce monument qu’est Depardieu, dont le titre du dernier ouvrage (MONSTRE) est un aveu en soi (monstre sacré il fut et demeure OUI)

Ecoutons plutôt

"Contrairement à ce que disent les journalistes, ce n'est pas pour la fiscalité que je me suis barré. Non. Si c'était pour ça, je me serais barré bien avant ! Je payais plein pot, je ne me plaignais pas ... Ce que je ne supporte pas, et c'est pour ça que ce pays m'emmerde, c'est de voir que les Français sont tristes comme la mort. Ils n'osent même plus regarder leur terre puisqu'ils en ont honte. La France est un très beau pays, mais où les gens sont perdus. Nous avons dépassé Orwell : nous sommes dans 'La Faune de l'espace' de Van Vogt, où plus personne ne comprend rien. Le suffrage universel, c'est fini : nous sommes dirigés par Apple et Zuckerberg."
Ça vous choque ? Ah bon c’est faux peut être ? Il tape juste le Gégé et ça fait mal parce que c’est juste, il vous tend un miroir et votre ego se met en branle en mode self défense.

Ce qu’il dit est que vous êtes lobotomisés, beaucoup d’entre vous et que ce que vous croyez être l’usage de votre liberté et de votre pensée en fait ce sont des leurres, vous êtes paumés.

Les français (ceux qui ont élu Macron, ceux qui ont voté autre chose que blanc ou abstention) sont paumés, et fiers de l’être pour un certain nombre d’entre eux.
Combien d’années de divisions ? De désinformation ? De lobotomisation via la presse la télévision, Facebook, les séries US, les jeux débiles, la téléréalité, la société du divertissement, les productions trash débilitantes d’Hollywood, la pornographie, la violence économique et toutes les violences ?

Ceci expliquant en grande partie cela certes …

Mai en partie seulement, car le rat a aussi contribué à fabriquer sa chaine et l’entretient, le confort est à ce prix, la paresse intellectuelle qui s’entretient à coups de certitudes aussi.

Quand la plupart des gens disent ou écrivent : je pense, ils énoncent un avis construit sur un amas de pensées magiques qui viennent du système. Un raisonnement à deux étages : savent plus faire. Je te sors l’article du Monde et je dis c’est une preuve, je te sors un sondage et je te dis c’est une preuve mais JE NE PENSE PAS, je prends ce qui tombe dans l’écuelle comme un fait sans jamais interroger le média ou le fond. Sans analyse, sans remise en doute, comme on bouffe de la nourriture !

Combien d’entre vous seraient capables de lire un ouvrage de Hegel ou de Kant de bout en bout ?  De faire une dissertation ? Un commentaire de texte ? Une analyse fouillée d’un film complexe ?

Dès qu’on sort de la technique, des chiffres, de ce que le système nous apprend on largue plus de 95 pour cent de l’équipage. Portable vissé à l’oreille, impulsions du cerveau portatif dans la poche qui asservit avec de sales ondes qui tapent sur les neurones : me dites pas que ça finit pas à la longue par amollir l’intelligence …
Sans parler du savoir-vivre …

Vous voulez que je vous mette sous les yeux la liste des films champions du box-office en 2017 et que je compare cette liste à celle de 1980 ? Que je fasse pareil avec les meilleures ventes de livres ? Ça peut faire mal, très mal ! Alors OUI, désolé mais notre Depardieu a mille fois raison, et s’il vous dit ça ce n’est pas pour vous vexer ou vous insulter, lui est responsable de ses mots mais vous de votre lecture. Vous vous sentez insulté ? Posez-vous la question les yeux dans les yeux : pourquoi ? Il me touche et me dérange, POURQUOI je réagis comme ça ?


Effet miroir ?




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire