jeudi 28 septembre 2017

Chateaubriant - Histoire falsifiée et Etat des lieux


« Le 14 juillet, prise de la Bastille. J’assistai, comme spectateur, à cet assaut contre quelques invalides et un timide gouverneur : si l’on eût tenu les portes fermées, jamais le peuple ne fût entré dans la forteresse. Je vis tirer deux ou trois coups de canon, non par les invalides, mais par des gardes-françaises, déjà montés sur les tours. De Launay, arraché de sa cachette, après avoir subi mille outrages, est assommé sur les marches de l’Hôtel de Ville ; le prévôt des marchands, Flesselles, a la tête cassée d’un coup de pistolet ; c’est ce spectacle que des béats sans cœur trouvaient si beau. Au milieu de ces meurtres, on se livrait à des orgies, comme dans les troubles de Rome, sous Othon et Vitellius. On promenait dans des fiacres les vainqueurs de la Bastille, ivrognes heureux, déclarés conquérants au cabaret ; des prostituées et des sans-culottes commençaient à régner, et leur faisaient escorte. Les passants se découvraient avec le respect de la peur, devant ces héros, dont quelques-uns moururent de fatigue au milieu de leur triomphe. Les clefs de la Bastille se multiplièrent ; on en envoya à tous les niais d’importance dans les quatre parties du monde. Que de fois j’ai manqué ma fortune ! Si moi, spectateur, je me fusse inscrit sur le registre des vainqueurs, j’aurais une pension aujourd’hui. »
 François René de Chateaubriand, Mémoires d’outre-tombe, 1848. 


Donc on en déduira d’après l’immense auteur témoin de cette non prise de la Bastille que dès l’origine l’Histoire de la Révolution Française fut une immense falsification.

Prise de la Bastille il n y eut point vu cette comique reddition.

Chercher l’argent c’est à dire qui finança ce soulèvement pseudo populaire aide à comprendre l’arnaque de cette fausse libération d’un joug (il est vrai que Louis XVI était un despote nous le savons tous) pour basculer dans des années sanglantes : la terreur de 1794, mais aussi les odieux crimes contre le Roi, La Reine, le Clergé, les aristocrates, tout un ancien régime coupable d’être seulement au-dessus mais nullement responsables des pandémies ou famines et que le bon peuple aimait et respectait.

La déclaration des Droits de l’Homme fut bien entendu un gigantesque trompe l’œil, jamais sa devise se fut respectée bien au contraire. Les cinq républiques furent toutes consacrées à nourrir le sommet contre le peuple.

Avec Macron, 3eme dépeceur de la Nation, le plus dur des trois, pas un drapeau français le soir de son intronisation mais celui de l’UE sur fond de pyramide Illuminati, c’est clair. Cet homme froid hait les français et ricane de leurs malheurs, toutes ses lois vont contre le peuple, et il donne tout a ceux qui ont beaucoup trop.

Enfant roi sadique et pervers venant après un avocat d’affaires véreux, cocaïnomane et colérique, puis un Bébé Attali faussement gentil et sachant comme personne (Cf. attentats) mimer la souffrance. Sans dents : bien entendu qu’il l’a dit !


Histoire falsifiée et français sans mémoire ayant abandonné vos racines chrétiennes, ça va être dur pour vous le réveil … Je prie pour vous et pour mon pays en voie d’extinction. Merci à la Perfide Albion, notre ennemi historique, et à son pantin US.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire