jeudi 10 août 2017

Peter Pan grandit


Le syndrome de Peter Pan s’applique à une personne ou un groupe de personnes vivant au pays imaginaire, là où on dit TOUJOURS et JAMAIS comme des enfants tout le temps, ou on fait ce qu’on veut et ou se distraire est l’alpha et l’oméga. Ici rien n’est interdit, que des droits, pas de devoirs, aucun compte à rendre, jamais responsable, si j’ai bobo a la tête c’est que le méchant monsieur m a tapé, c’est pas que j’ai fait une bêtise Non non non

C’est le paradis des enfants rois, ces bambins tout rose à u moman la petite bourgeoise qui te dit tu es le plus beau du monde et personne ne touchera a un de tes cheveux et si tu cries eh bien tant pis pour les voyageurs du wagon MA PROGENITURE LE VAUT BIEN.
Moman elle-même est une petite princesse, son papa et sa moman lui ont dit, alors moi en bout de chaine eh bien j hérite du truc. Papa s est barré papa picolait papa était méchant ou bête en tout cas le seul fautif vu que dans un couple c’est toujours la faute d’un seuil.

Bon le truc c’est que je le connais pas cet homme en fait, j’ai juste reproduit ce qu’on m’a dit et me voilà à la sortie du bac à sables sans repères et sans soutiens et sans boussole. Faut retrouver un job, fini le stage de dernière année, c’était pas mal, j’aurais espéré mieux m enfin OUF fini, trois ou quatre semaines à glander avec les potes, à boire des bières et à aller aux soirées, à se coucher à l’aube toussa toussa

Sauf que putain je sais pas bien me vendre je le sais, trop introverti pour ça alors le choix ben ça va pas être le mien mais celui des boites, déjà que ce job je l’ai fait parce qu’à l’école j’étais bon en maths et que les profs… Moi je voyais plus danseur, avec mon corps un peu gauche sur la piste je trouve ma place et mon rythme, je me fais léger, plume, gracieux presque, le son m emporte haut…

Bosser purée, fin de l’éclate, c’est fini, et je sens que je suis pas si prêt que ça, comme il me l’avait dit. Pas assez sur de moi, pas assez rapide ou concentré, pas assez fonceur, pas le gout de la compétition, et puis j’aime pas qu’on me commande, qu’on me presse, qu’ on me parle mal, qu’on me contrôle et qu’on surveille mes horaires. Purée, pas le choix, et quand ça arrive, ça aussi il me l’avait dit, à l’époque j’avais nié, je tire la tronche, je trahis un truc, le regard ou la tête qui se baisse, je toussote, je tremble, il me faut du temps pour reprendre mes esprits, et j’ai bien vu pendant le stage que ça posait un peu problème.

Lui pourrait… mais bon, vu ce qui s’est passé, mes mensonges, mon truc de victime, le fait que j’ai tout fait pour me donner le bon rôle, que ça ait globalement marché sur peu et que ça se soit autant su, à mon âge c est hyper dur à gérer mais je peux pas me mentir a moi-même, il m’a dit culpabilise pas ça sert a rien, tout le monde merde une fois et les erreurs ça sert à grandir c’est top, t étais hyper pas préparé pour la suite je t’ai juste aide comme un aine adulte, refais le film et explique toi les choses et pardonne toi surtout …comment faire… Je vois bien, j’ai fini enfin par admettre, mais dur de reculer, comme se renier et avouer que je me suis totalement fourvoyé, et lui gentiment qui explique, comprend, m’excuse, rien à faire j’ai tout vu tout compris tout fait de travers, pas outilé, pas assez fort, trop péteux comme il disait, lui fut le seul à me mettre sur la voie, à me dire des trucs durs à entendre mais justes finalement, je l’ai vraiment pris pour un con, je peux pas dire que je l’ai pas utilisé ou trompé et que je tremblais pas devant lui quand il était calme,  et il m’a puni c’est tout, et ça m’a appris des choses je me sens plus fort finalement après qu’avant, même quand il sortait l’épée je peux pas dire qu’avant il me tendait une perche que j’ai pas su prendre, à chaque fois STOP ou ENCORE, pour mon pote j’ai été systématiquement prévenu a l’avance et IL ME LAISSAIT LE CHOIX, j’avais qu’à dire STOP et tout se serait arrangé mais terrorisé que j’étais j’ai pas su pas pu. Peter Pan oui, ya de ça.

Mais dit-il, moi je suis capable de viser HAUT, c’est vrai lui seul semble croire vraiment en moi, à tout bien réfléchir à ce point-là j’en vois aucun autre, ya les potes de bar et de soirées, mes potes, ceux qui sont au loin et qui m’ont dit ce que je voulais entendre, qui m’ont même un peu conforté pour rester comme eux, immature, mais qui au fond s’en foutent comme d’une guigne de ma pomme et d’ailleurs ne peuvent rien pour moi, n’ont pas vraiment compté, des figurants rien de plus, sympathiques mais dans ma prochaine ville y en aura d’autres et on s oubliera à la longue.

Donc lui me dit que je peux, putain ça fait du bien à entendre, à lire, lui  il me dit 18 là où je disais 12, lui me dit REVE et VOLE et moi je disais MARCHE, lui me dit DANSE là ou d’autres me disent DIPLOME, lui me dit REPRENDS LE PAPIER QUE JE T’AI ECRIT IL Y A 1 AN pour tes futurs entretiens. En fait depuis le début il est bienveillant et moi j’avais tout compris de travers ´parce qu’il refusait de me suivre dans mes travers, ne cédait pas à mes caprices, souffrait de mon inconstance et tachait contre moi de réduire mon masque en poussière pour mon bien.

J’ai été, pas ma faute, élevé dans le tout pour ma pomme je suis parfait, je vois bien que ça marche pas, ça est incomplet je suis pas maman, je l’aime mais je suis moi, pas elle, moi, donc il y a un manque et ce manque la eh bien ma foi …Ranger ma piaule, faire des courses, passer l’aspirateur sous le lit, tirer la chasse, en fait tout comme maman, du coup l’appart bof, le coloc passait son temps a râler. Mais putain maman elle FAIT comme ça chez ce qui était chez NOUS alors comment tu veux que je sache le faire, en plus elle me disait t’as toujours raison mon ange.


Elle est chouette ma mère, putain que ça m’a manqué mes dimanche avec elle en tête a tête. Et puis les GP dans le Sud, la campagne, c’est top cette ville mais un peu d’air pur et puis du calme et le chant des oiseaux. M assoupir sous un arbre avec un bon bouquin. C’est lui la bas qui a la belle vie, putain … Bref, je sais plus trop … 

Allez, c’est l’heure, zou a la maison, bus de merde, encore en retard fais chier …


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire