vendredi 18 août 2017

Matt en a marre et se sert une coupe


Pfiou une heure du mat, vanne, m’ont tué à la dernière table à pas vouloir se barrer, et que je te ressers un verre et que je papote… Fais iech, Matt il a pas que ça à faire que d’attendre trois plombes, déjà que chuis la des 9 heures depuis que le commis est tombé malade… Enfin, dans deux jours hop à la plage avec mon Jerem, ah la la que ça manquait ça, du repos et du soleil, mais du vrai hein, pas cette pluie et ce vent.

Vivement le Québec, j en peux plus des parigots, jamais contents, font la gueule, ça parle que de soi et de trucs négatifs, même au Rouge je supporte plus, j’y mets plus un pied, les mecs y ressemblent de plus en plus à des baleines aigries alcooliques, désolant de voir ses potes plonger un a un et de supporter leurs sourires forcés. Merde quoi, battez-vous bande de feignasses chômeuses, la vie c est pas ça, faut bosser putain et creuser son trou, personne t attend, moi y m a appris ca mon père et j’arrête pas depuis des années, je bosse comme un dingue et ça marche du feu de dieu.

Sauf que bon l’addiction au taf ça tue, j’ai des yeux de cocker le soir et je me bousille la santé à faire des jeux vidéo huit heures durant et à fumer des clopes. Mon MARIIIIIIII y dit que marre du tabac ça pue mais merde j’ai UN jour de repos semaine coco et toi DEUX alors si t’es pas content va faire un tour chez Kaktus et laisse-moi avec les chats.
Petits saligauds ces deux-là , j les adore, trop drôles et trop mimi, c’est mes peluches, moi chuis un nourson avec un sale caractère de portos mais un putain de bon fond, j’aime les calinous les bisous les poutous et puis que Jerem il me chatouille, ça m’éclate je hurle comme une hyène, totale éclate.

Ça marche son salon mais quelle comédie, trop stressé mon Jerem, pete un coup tu deviens saoulant à parler que de ça, on dirait moi à la puissance dix, ça me gonfle, depuis qu’on s’est mariés on parle que boulot et aux ¾ du sien.

Bon c’est pas tout mais les connards ont toujours pas bougé une fesse, je me ressers une coupe, tiens. Le Québec purée le pied, là-bas on va être chez nous,. Chez les cousins rigolos et sexys avec leur look bucherons et leurs accents à mourir de rire, je kiffe, c’est cool. Je proposerais bien à la Fée de prendre ses cliques et ses chats et de se barrer avec nous, je parierais qu’elle serait tentée, je kiffe cette nana à fond, elle est démente et puis si belle... Je sais qu’au quotidien c’est une chieuse finie adorable, j’en avais rigolé avec son ex coloc, ah celui-là je vous jure… Bah moi je l’aime bien, lui c’est un homme ya pas à dire, son ex meilleur ami désolé mais non, il a cent fois raison sur toute la ligne, ça va les plans Calimero des PD. Il a toujours été hyper cool et de super bon conseil avec moi, vraiment super efficace, avec Jerem aussi d’ailleurs, c’est une tête le mec en plus et on a passé des moments géniaux. Moi tout ce qui s’est dit sur sa pomme ben non désolé, le code d’honneur portos y dit NON.

Ça va mal Paris, le milieu gay ça devient à chier, presque tous névrosés drogués feignants egocentriques immatures et tout et tout. Il a pas eu tort de leur envoyer quelques mandales, et puis parfois je lis ses trucs, ça me plait bien, j’apprends des trucs, parfois c’est drôle et en tout cas il en sait un paquet le mec et putain de plume.

Les soirées je trouve que c’est plus ce que c’était, les gens sont tristes, la campagne c’était insupportable j’avais envie de fuir.


Bon c est pas tout mais si j’appelais mon homme…


Aucun commentaire:

Publier un commentaire