mercredi 14 juin 2017

SUNDANCE / GENESE (22)


La Place Vendôme était déserte quand ils pénétrèrent dans le hall du Ministère. Quelques silhouettes se détachaient de l’obscurité et toutes regardaient dans la direction du ministre. Ce dernier marchait à grandes enjambées sans lever le nez de ses chaussures.

« Jamais il ne s’est comporté comme ça. Il était presque agréable !
- J’ai trouvé aussi, répondit Pierre en courant à ses côtés.
- D’habitude il ne peut pas s’empêcher de me toiser ! Et l’autre, le Poniatovski, qui l’excite par ces remarques blessantes à mon endroit. Celui-là, je ne le supporte pas !
- Je l’ai trouvé plutôt sympa…
- Méfiez- vous de son air bonnasse. C’est quand il est chafouin qu’il est le plus à craindre ! »

Ils montèrent les marches quatre à quatre, et pénétrèrent le grand bureau où quelques jours auparavant ils avaient fait connaissance.

« Asseyez-vous, Pierre ! Mettez-vous à l’aise !
- Merci Monsieur.
- Appelez-moi Auguste »

Il remarqua que le visage du jeune homme s’était soudain éclairé. Une lueur de larmes perlait au fond de ses yeux sombres.

« Auguste …
- Nous voilà donc partenaires, poursuivit Auguste. Enfin, je veux dire…
- Enfin oui ! »
Tous deux s’observèrent quelques instants. Auguste, le premier, baissa les yeux.
« Je n’aurais jamais imaginé que …
- Moi non plus, Monsieur.
- Auguste !
- Je n’aurais jamais imaginé que cela irait aussi vite, Auguste…
- Nous n’en sommes qu’au début. Considérez qu’ici vous êtes chez vous. Et, je vous en prie, prenez la main de ma fille !
- Pour vous la ramener ?
- Pour me la ramener certes. Mais aussi pour vous.
- Et elle, dans tout ça ?
- Vous la connaissez bien, non ? »
Pierre inspira profondément.
« Nous parlons de la même…
- Ecoutez-moi Pierre. Je sais que je devrais pas vous parler ainsi. Mais voilà : sur ce plan-là aussi j’ai confiance en vous. Vous savez que j’ai donné à Suzanna mon possible
- Je sais.
- Mais je n’ai pas pu tout lui donner.
- Evidemment.
- Quelque chose a manqué. Je n’ai pas eu le temps…
- Vous n’avez pas osé…
- Sans doute oui. Et c’est vous qui…
- Compris ! - Qu’elle sache ! Pour elle-même ! Ça lui sera utile. Pour après.
- Si après il y a…
- Il y aura, sans doute. Et je ne serai pas là.
- Ca risque de lui faire mal…
- Comment faire autrement ?
- Nous savons vous et moi…
- Qu’il n’y a pas d’autre moyen…
- Voilà »
Ils s’observèrent comme deux boxeurs après un combat fratricide.
« Vous, Pierre, vous avez tant souffert ! Si jeune…
- Rien ne dit que cela est terminé.
- Vous êtes là…
- Pour l’instant vous m’acceptez.
- J’ai bien l’intention de…
- L’enfer est pavé de bonnes intentions »
Le vieil homme soudain se releva.
« Que voulez-vous dire ? Je vous offre ma maison et ma fille !
- Et je vous en sais gré. J’en suis doublement bouleversé croyez-moi.
- Et pourtant vous n’avez pas confiance !
- Je suis un Grondin.
- J’accepte que ma fille porte votre nom !
- Le nom, oui. Mais ce qu’il y a derrière le nom ?
- C’est avec vous qu’elle se mariera.
- Et avec votre lignée que je signerai les contrats ! Vous voyez Auguste, vous et moi avons des problématiques similaires. Similaires et convergentes. Mais nous ne pouvons présumer de tout.
- Vous m’inquiétez.
- A votre place, je le serais si je ne vous avais pas confié ma crainte. Voyez jusqu’où va ma confiance en vous !
- C’est le père qui vous parle.
- Et le gendre qui vous répond. Qui du père ou du gendre en l’occurrence, parle le plus vrai ?
- Vous, sans doute…
- De cet hémisphère où nous sommes, vous également…
- Ce qui veut dire… - Tant que nous serons à vos côtés… »
Pierre sentit le sol se dérober sous ses pieds. Il voulut se redresser, mais une force incontrôlable le fit tomber à terre.
« Puis-je vous faire promettre quelque chose ?
- Mon garçon, mais tu pleures !
- S’il vous plait !
- Oh mon Dieu ! »
Le vieil homme vit l’enfant au sol et, s’agenouillant, leva son mouchoir pour essuyer ses larmes.
« Mais qu’as-tu Pierre ?
- Ne m’abandonne pas, balbutia Pierre en s’écroulant sur ses genoux. S’il te plait ! Ne m’abandonne pas ! »




A écouter après la lecture (conseillé) :


COMMANDE EN LIGNE - RESUME - AVIS DE LECTEURS :

SUNDANCE / GENESE Vol.1 : 

SUNDANCE / GENESE Vol.2 

Groupes publics FACEBOOK : 
- Christophe Cros Houplon Writer

- SUNDANCE Christophe Cros Houplon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire