jeudi 11 mai 2017

Chaplin le chaton


Il devait avoir un mois et demie tout au plus quand nous sommes arrivés dans la maison au grand jardin, et avait alors sa maman. Laquelle, je vous en fis le récit il y a un peu plus d’un mois, mourut sous mes yeux dans d’atroces souffrances un soir d’avril.

A compter du lendemain, je devins par son choix le papa de cette adorable petite boule de poils noir et blanc avec une petite moustache à la Hitler. Nous préférâmes l’appeler Chaplin, du nom du génial réalisateur de cinéma.

Chaplin a de son illustre modèle les mêmes pattes toutes blanches avec lesquelles il joue comme Charlot dans La ruée vers l’or dans la célébrissime scène des petits pains.

Ce chaton hyper sociable et hyper joueur est un poème. Véritable boite à ronrons, il me précède et me suit comme le ferait un chien et manque cent fois de me faire tomber. Très proche de l’humain, il ne craint personne et vient se lover sur les genoux de chacun à tout moment. Grand bouffeur de cafards, alerte par le moindre insecte à tout moment, il se tient toujours en affut, authentique prédateur et félin jusqu’au bout de ses griffes, bondissant d’une fort drôle façon et se prenant parfois des vestes quand il saute sur son frère plus âgé Le Chat.

La vieille chienne Queen à trois pattes avec son œil crevé à la David Bowie se fait souvent sauter à la queue mais jamais ne réagit. Le freluquet adore bondir, grimper sur le mur et passer dans le jardin d’à côté, monter dans un arbre et sur le toit puis miauler pour que je vienne le chercher, s’introduire dans les placards de la cuisine et foutre le bordel dans les casseroles, sauter dans le tiroir ouvert de ma commode et se rouler dans mes fringues, rentrer par les petits espaces de la fenêtre et tomber le museau sur le lit de ma chambre, se faufiler partout où c’est pas permis, bondir au matin quand la señora ouvre la porte pour appeler ses croquettes, sauter sur nos genoux à tout moment et venir se frotter contre ma barbe, monter sur mes genoux quand je suis sur le trône aux chiottes. Et surtout, surtout, se glisser vers vingt heures trente dans ma chambre et m’attendre.

Sitôt allongé il se frotte à moi me monte dessus, quémande caresses et câlins, et ronronne comme un demeuré jusqu’à ce que je m’endorme. De toute la nuit il ne me quitte pas d’un pouce, si jamais je bouge trop il s’éloigne puis revient se lover contre moi, sous mon bras, sur mon torse, contre mon cou. Certains matins je sens ses petites pattes froides me monter dessus et se poser sur mon visage, et sa petite langue râpeuse me lécher le bout du nez. Il a faim le petiot, allez debout, à la cuisine ! Quand c’est trop tôt et que la porte est fermée a clef, tous deux attendons sagement assis, lui sur moi, que la señora s’éveille. Dès qu’il entend le bruit de la poignée il fonce et klaxonne de miaous miaous à fond les ballons.


Ce chaton est une bénédiction, un amour, un poème et un sketch ambulant. C’est la raison je pense secrète de ma résistance à partir d’ici. Juan à qui il appartient m’a dit «  Prends le avec toi puisqu’il t’a choisi je te le donne ». Je n’arrive pas à me décider, moi qui ne veux plus de fil à la patte. Sauf que des que je l’aperçois je fonds comme le dernier des cons. 

Comment résister à autant d’amour ?

Photo Credit : Moshe Amram (alias Neo Echard)


3 commentaires:

  1. Vous avez à vous plaindre de Dugué ???
    Pourquoi ne pas faire comme lui?
    Faites sauter les commentaires qui vous heurtent et faites supprimez les comptes de leurs auteurs...C'est exactement ce qu'il vient de faire sous son article ahurissant de fantasmagories ésotériques
    Bonne soirée
    ....
    Donatien Le Furtif pour le blog Dions
    .
    http://www.disons.fr/

    RépondreSupprimer
  2. Excusez svp un oubli
    Dugué se conduit de cette manière uniquement parce qu'il dispose d'un soutien sans faille du propriétaire du site.....
    C'est curieux que vous ne vous en soyez pas rendu compte par vous même.
    .
    Donatien Le Furtif pour le blog DISONS fr
    http://www.disons.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Doc, j'ai fait tout pareil, avec une petite crotte sa bouse d'article fort mal notee et taggee a tout bout de champ. Sympa votre blog sinon

      Supprimer