vendredi 10 février 2017

Dead can Dance

Dead Can Dance et sa chanteuse, Lisa Gerrard, constituent pour moi avec quelques autres, issus de différentes cultures, le sommet de la musique. Tout, absolument tout de leur oeuvre, me subjugue. L'effet physique, émotionnel et spirituel est pour moi immédiat : comme si le ciel me soulevait !

S'adressant au coeur, au corps et à l'âme, la grande musique n'est jamais aussi puissante que quand elle nous conduit jusqu'à l'état de transe. Hautement emprunte d'un amour absolu envers l'humanité et ses formes les plus primitives, elle a ce pouvoir démesuré d'ouvrir instantanément cette porte vers un au-delà accessible, parce que d'ici-bas. 

Combien j'aurais aimé être musicien, chanteur, danseur ! Tant ces Arts suprêmes, tellement plus aisément que l'écrit, atteignent la multitude instantanément en plein coeur. Et en plein air !

https://www.youtube.com/watch?v=1J-Us4rINeM 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire